SYMBIO&THIQUE

Îlots de vie pour personnes
chimico-hypersensibles

Conjuguer nos dynamiques
au mode symbiotique,
pour un développement biotique,
telle est notre Êthique !
Née de la prise de conscience (cf La GÉNÈSE) de la dramatique impasse dans laquelle peuvent se retrouver les personnes chimico-hypersensibles (MCS) sévères, l'association SYMBIO&THIQUE s'est donné pour mission de permettre aux MCS, quel que soit leur degré d'atteinte, présentant ou non des troubles associés, de recouvrer, dans un microcosme adapté, durant une période plus ou moins longue selon leurs besoins, la vie normale que leur pathologie leur interdit désormais en milieu classique.
Vous trouverez sur notre site toutes les informations utiles sur l'hypersensibilité et notamment sur les maladies environnementales émergeantes, ainsi que le détail de nos objectifs et actions, en cours et à venir.

De plus, si vous souhaitez participer à cette énergie positive et constructive en adhérant, faisant un don, ..., ou que vous vouliez tout simplement nous contacter pour en savoir plus, nous vous invitons à vous rendre sur les pages dédiées afférentes.

Vous pouvez également, en cliquant sur la vignette ci-contre, télécharger notre plaquette de présentation au format PDF
plaquette de présentation

les Annonces

L'association SYMBIO&THIQUE recherche

Vous êtes un organisme public (collectivité, administration, ...), une entreprise, une association, ..., et vous disposez d'un immeuble ou ensemble immobilier non exploité, plutôt ancien, isolé, ..., et qui vous coûte à maintenir en état ?
Pour développer ses actions en faveur des publics hypersensibles aux produits chimiques et aux ondes électromagnétiques, et notamment en ce qui concerne la mise en place de lieux de vie et de villégiatures adaptés, l'association recherche des bâtiments ou ensemble de bâtiments respectant des critères particuliers :

Le lieu d'hébergement (bâtiments + abords) devant impérativement être au maximum dépourvu d'agressions environnementales (pollution intérieures, ondes électromagnétiques, ...), nos recherches s'orientent vers des ensembles immobiliers anciens (caractères rustiques avec une prédominance de matériaux de construction sains et supportables par les hypersensibles), comme des fermes, des maisons forestières, des relais de poste, et pourquoi pas, de vieilles demeures type château ou abbaye, qui sont, ainsi que leurs dépendances, très souvent situés au milieu d'un parc constituant un ''no man's land'' indispensable pour préserver durablement le site, et de fait les personnes qui y séjourneront et y vivront, des immanquables sources d'agressions chimiques et/ou électromagnétiques extérieures.

Quel que soit l'ensemble immobilier il devra être :
  • De préférence à rafraîchir, voire à restaurer.
  • Plutôt isolé au minimum à 300 m de toute habitation en raison de la portée des spots Wi-Fi contenus dans les box, mais, à cause des immanquables sources d'émanations chimiques (résidus lessiviels, produits de traitement des boiseries extérieures ou peintures, produits phytosanitaires, ) provenant d'un éventuel voisinage trop proche, ''au milieu de nul part'' serait l'idéal.
  • Pourvu d'un terrain suffisamment conséquent pour la maîtrise de l'environnement proche et nécessaire au développement de plusieurs objectifs du projet (jardin ''participatif'', verger, ).
  • Non exploité et/ou non habité depuis longtemps (rémanence des produits lessiviels, d'entretien, parfums d'ambiance, utilisés par les derniers occupants).
  • Non restauré/rafraîchit depuis plusieurs années et que les boiseries n'aient pas été traitées (à moins que les matériaux et produits ne fussent naturels et dépourvus de COVs)
  • Eloigné de tout champ de cultures, de vignes et/ou de vergers (cause pesticides et/ou fongicides) ainsi que de forêts de conifères (cause terpènes).
  • A plus d'1 Km de toute antenne émettrice d'ondes électromagnétiques (téléphonie mobile, Wi-Fi, Wimax, radars, ) ainsi qu'à l'écart de lignes hautes tensions.


Nous restons à votre disposition pour tout renseignement complémentaire et/ou proposition.

[Replier le texte ]

les Actus

L'électrosensibilité reconnue pour la première fois comme handicap - 26 août 2015 - L'Obs

Un tribunal de Toulouse a reconnu une hypersensibilité aux ondes électromagnétiques pour une femme qui vit recluse dans les montagnes depuis 2010.

Haut de page